Bonjour Emmanuel, 

Tu as une double formation (ingénieur & commercial) et tu as commencé ta vie professionnelle en tant qu’ingénieur commercial en informatique. Ton parcours de vie t’a conduit du Hardware au Software ou plutôt aux Softskills…. Français vivant en Suisse, tu interviens en français comme en anglais.

Comment définirais-tu ton métier, ton rôle en tant que coach ?

Je cherche à faciliter l’émergence de la cohésion, la création d’un équilibre. J’adore transformer la complexité en performance collective ! J’aide les managers à prendre de l’envergure pour développer les talents individuels et collectifs avec comme clé une vraie qualité relationnelle.

Qu’apprécies-tu particulièrement dans tes interventions ?

La diversité !  Des clients, des missions, des secteurs dans lesquels j’interviens ! J’accompagne aussi bien des entreprises privées que des ONG ou le monde universitaire, dans des approches individuelles ou collectives.

Ce que j’aime c’est rendre vivant, faire grandir l’énergie du vivant même au sein d’environnements au départ chaotique.

Quelles sont les convictions qui te guident ?

Je pense que la société et le monde de l’entreprise iraient mieux si chacun prenait conscience des mécanismes de défense qui nous animent tous. Arrêtons de vouloir changer l’autre et commençons par changer nous-même.

J’essaie d’appliquer ses principes à moi-même et je continue à me former très régulièrement (neuro-cognitivisme, certification en analyse transactionnelle en cours, parcours de développement personnel, méditation …) et puis j’essaie de contribuer en participant et en animant à des interventions dans le cadre d’Initiatives et Changement qui développe des programmes de paix dans le monde pour renforcer la confiance et l’intégrité dans les milieux du leadership des affaires.

Comment décrirais-tu la « Emmanuel’s Touch », ta touche spécifique ?

Je suis flexible et agile. Je sais à la fois m’adapter à l’environnement et en même temps agir pour faire avancer les choses. Je me définis plutôt comme un animateur, un facilitateur. Je suis à la fois dans l’interaction et la spontanéité mais aussi dans le recul. Je suis à la fois dedans et dehors. C’est ce que mes clients apprécient !

Peux-tu me donner un exemple de feedbacks que tu as reçu récemment ?

Le dernier en date vient d’une manager d’équipe qui était en perte de repères opérationnels. Elle m’a remercié de l’avoir accompagnée en profondeur, d’avoir décapé la situation avec bienveillance. Elle m’a exprimé sa reconnaissance.

Un qui arrive souvent et qui me fait toujours plaisir : quand une personne me dit au démarrage d’une intervention « Je ne vois pas à quoi cela va servir » et qu’elle finit la session avec « Je ne pensais pas que ce serait aussi intéressant ». Là, je sais que les choses ont bougé et que j’ai permis que cela se produise !

Interview d’Emmanuel Jeger par Annabelle Duval

PORTRAIT DE COLLEGUE : EMMANUEL JEGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com