PORTRAITS CROISES #portraitdecollègue 

La méditation, une philosophie de vie

@GéraldineLanier, comment as-tu découvert la méditation ?

J’ai découvert la méditation lors d’un enseignement « Art et Méditation » que j’ai suivi pendant trois ans. Les méditations guidées nous étaient enseignées par un maitre soufi.  Au début, je refaisais les exercices de méditation guidée quand j’en ressentais le besoin, sans réelle régularité. Depuis deux ans maintenant, je pratique tous les matins, avant de débuter ma journée de travail. J’y consacre en moyenne 30mn, jusqu’45mn en fonction de mon planning. La régularité est plus importante que la durée. C’est devenu un rituel. Si j’arrête, je me sens plus tendue, plus fatiguée, moins créative.

Quels sont les bienfaits de la méditation au quotidien ?

C’est une manière de se poser, une façon d’arrêter le flot de pensées. Nous avons 80.000 pensées par jour, dont 90% sont automatiques et souvent récurrentes. La pratique de la méditation diminue le flot de pensées. Il suffit simplement de s’assoir, de prendre conscience de sa respiration, de son corps, sentir ses tensions s’il y en a, les lâcher et se détendre pour en suite se déconnecter de ses pensées et faire le vide, arriver à l’intérieur de soi-même et à la paix intérieure. La méditation se prolonge ensuite dans la journée par une plus grande présence à soi, à ce que l’on vit.

Le bénéfice est immédiat, évident : un état d’être plus calme. Je me sens disposée à accueillir, accepter, ce qui va arriver dans la journée. Je parviens à distinguer l’essentiel dans le flot de sollicitations de la journée, à prendre de la hauteur, m’interroger sur le sens. Je suis aussi plus consciente de mon corps, de ma respiration,  de mes émotions, de mon alimentation, de ma façon d’entrer en contact avec les autres. Comme j’ai « fait du vide »,  je laisse de le place à l’autre, je suis un réceptacle pour accueillir l’autre pleinement.

Comment intègres-tu la méditation dans ta pratique professionnelle ?

Sur le plan professionnel, je me sens plus présente, plus disponible. Je porte une attention totale à mon client.

Lors de mes formations, je donne beaucoup d’énergie afin d’accompagner les participants à faire émerger leur FLOW. La méditation me permet de me recharger. Et lors de mes formations à la gestion du stress j’intègre un temps de recentrage en début de séance de l’après-midi. Lorsque les participants l’ont découvert, ils sont à nouveau demandeurs. Cette pratique est vraiment appréciée par tous.

En coaching individuel, lorsque la confiance est instaurée, après les premières séances, je propose une séance de méditation guidée. Je veille à garder la dimension laïque dans ma pratique, pour que chacun se sente respecté. J’ai constaté que les personnes se sentent plus sereines, prennent de la hauteur par rapport à leur situation, comprennent mieux leur fonctionnement…et en redemandent.

As-tu ressenti des réticences, des résistances lors de la proposition d’une séance de méditation auprès de tes clients ?

Lors des premières méditations guidées, certaines personnes peuvent avoir des difficultés à sentir leur corps,à lâcher prise. Même dans ses résistances, on apprend sur soi. Cela fait partie de l’apprentissage, comme de laisser passer ses pensées en les observant. Je m’attache à rassurer mes coachés, les accompagner dans l’acceptation de leurs tensions ressenties. Et, comme en coaching on travaille sur le changement, c’est bien de percevoir ses propres résistances. Elles tombent alors d’elles-mêmes, et les séances de coaching sont plus productives.

Interview de @VéroniqueMartinConnectisRH  pour @GéraldineLanier

 

PORTRAIT DE COLLEGUE : GERALDINE LANIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com